Martyrologe de Noël ou l’Annonce de Noël

Définitions

Le Martyrologe est un livre liturgique où sont inscrits les noms des martyrs et des saints célébrés chaque jour de l’année.

Le Martyrologe de Noël est un texte qui dit l’attente du Sauveur. On y trouve :

          - l’évocation de la Création dans l’attente du bien aimé de Dieu,

          - l’énumération de figures de l’A.T. dans l ‘attente de l’enfant de la promesse,

          - la référence à la civilisation bouddhiste, grecque, romaine dans l’attente du prince de la paix,

          - ainsi que les pauvres d’Israël dans l’attente du messie annoncé.

Chez les religieux, le martyrologe se chante ordinairement au chapitre. Un usage bien ancré de la liturgie romaine séculière le fait chanter à la fin de la veillée de Noël, juste avant l’introït de la messe de Minuit ; cela marque la transition entre la veillée, qui souvent retrace l’attente du Sauveur, et la célébration de la Nativité.

Le Martyrologe de Noël (2002)

 

Après une suite innombrable de siècles depuis la création du monde,

quand Dieu au commencement créa le ciel et la terre

et forma l’homme à son image;

après des siècles et des siècles, lorsqu’après le déluge,

le Très-Haut mit son arc au milieu des nuages,

en signe d’alliance et de paix ;

au vingt-et-unième siècle depuis le départ d’Abraham,

notre père, depuis Ur des Chaldéens ;

au treizième siècle depuis la sortie d’Égypte

du peuple d’Israël sous la conduite de Moïse ;

environ mille ans après l’onction royale de David ;

dans la soixante cinquième semaine d’années prédites par le prophète Daniel ;

la cent-quatre-vingt-quatorzième Olympiade ;

l’an sept-cent-cinquante-deux depuis la fondation de Rome ;

l’an quarante-deux de l’empire de César Auguste ;

tout l’univers étant en paix,

 

JÉSUS-CHRIST

 

Dieu éternel et Fils du Père éternel,

voulant sanctifier le monde

par son miséricordieux avènement,

ayant été conçu du Saint-Esprit,

et neuf mois s’étant écoulés depuis sa conception,

naît à Bethléem de Judée, de la Vierge Marie, homme parmi les hommes.

C’est la nativité de notre Seigneur Jésus-Christ selon la chair

Examen des versions chantées

Il peut y avoir des variations sur le texte et on y distingue deux grandes formes de récit :

 

A)     Récit sans coupures


-          Annonce de Noël (F 11-53-3) – M. Wackenheim : C’est une « récitation-chantée », en montée chromatique par 1/2 ton qui suggère une progression dans le temps. Version destinée à un soliste avec accompagnement à l’orgue.


-          Martyrologe de Noël – Roger Abjean, partition extraite du Manuel des Paroisses, édition Morlaix (1996).


-           Martyrologe de Noël - Psalmodié par les moines de Lérins.


 

B)     Récit avec refrain – Forme proche du tropaire.

Pour les deux partitions ci-dessous, le texte est de Frère Maurice Coste.

 

-          Entendez-vous cette rumeur ? (FY35-23-1) – Henri Dumas – Chanté par les moines de Tamié


-          Entendez-vous cette rumeur ? (F35-23-2) – Léon Guillou


Ouverture : par un soliste

            Refrain : à l’unisson ou 4 voix mixtes

        Dieu vient chez nous dans notre histoire pour prendre chair et nous sauver.

            Versets : 4 sous forme de psalmodie se terminant chaque fois par :

            Voici qu’il vient, le bien-aimé de Dieu (pour petit chœur)

            Envoi : Verset d’envoi psalmodié

puis refrain final par tous :

        Dieu est venu dans notre histoire pour prendre chair et nous sauver (version H. Dumas)

       Dieu est venu dans notre histoire Noël, Noël, Noël, Noël (version Guillou).

 

Que choisir ?

 

Une formule avec refrain car elle fait intervenir l’assemblée ; possibilité de polyphonie pour le refrain.

Dans le contexte habituel de nos paroisses, la version de L. Guillou paraît la plus adaptée.

 

Mise en œuvre

Voici un exemple de mise en œuvre, le 24 décembre 2017 à Plouguerneau.

VEILLÉE

Introduction à la veillée : Dans une église semi- obscure : installer un temps de calme en entonnant très doucement un chant de Noël. Par exemple « Venez divin Messie ». (Assemblée assise et célébrant qui est au fond de l’église). Puis Temps de silence sur fond d’orgue.

Martyrologe de Noël : Partition de L. Guillou Les 2 solistes se tiennent à l’ambon.

Refrain : Dieu vient chez nous dans notre histoire, pour prendre chair et nous sauver.

A chaque refrain, un enfant remonte l’allée centrale de la nef en portant une bougie (de l’Avent) et la dépose au pied du tabouret placé devant l’autel (4 enfants).

Dernier refrain : Dieu est venu dans notre histoire, Il a pris chair pour nous sauver.

MESSE

Procession d’entrée : Chant / Peuple fidèle

[…suite de la messe…]