La Pénitence et la Réconciliation


Le Seigneur Jésus-Christ est le médecin de nos âmes et de nos corps. II a pardonné ses péchés au paralytique et il lui a rendu la santé du corps (Marc 2, 1-12). Il a voulu que son Église continue son œuvre de guérison et de salut, par la force de l'Esprit Saint.

 Confesser ensemble l’Amour de Dieu, le reconnaître déjà présent et agissant en nos vies, mais aussi, à la lumière de sa Parole, avouer nos résistances, nos refus d’aimer, accueillir enfin son pardon sans limites. 


Le sacrement de la réconciliation, sacrement de la miséricorde !

Conférence du Père Sébastien Guiziou - février 2015


Actualités


Célébrer en temps de Covid-19 - Pénitence et réconciliation

L’accueil des pénitents se fera dans le respect des normes sanitaires en vigueur, en respectant la distanciation nécessaire en évitant le face-à-face. Le port du masque est obligatoire.

On veillera également avec un respect absolu au secret et à la discrétion requise par l’entretien entre le ministre et le pénitent.

En cas de célébration communautaire de la pénitence et de la réconciliation, les normes générales s’appliqueront. Pour l’accueil du pénitent et la confession, un service d’ordre veillera à organiser un mouvement digne et respectueux.