La Confirmation


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"La confirmation accomplit le don du Baptême. C'est le sacrement qui donne l'Esprit Saint pour nous enraciner plus profondément dans notre vie d'enfant de Dieu, nous unir plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien à l'Église, nous associer davantage à sa mission et nous aider à rendre témoignage de la foi chrétienne par nos paroles et nos actions.

 

Comme le baptême, la confirmation imprime dans le chrétien une marque ineffaçable. Ce sacrement ne peut donc être reçu qu'une seule fois.

La confirmation

dans le Catéchisme de l'Eglise catholique

 

Avec le baptême et l'eucharistie, le sacrement de la confirmation constitue l'ensemble des " sacrements de l'initiation chrétienne ", dont l'unité doit être sauvegardée. Il faut donc expliquer aux fidèles que la réception de ce sacrement est nécessaire à l'accomplissement de la grâce baptismale (cf. OCf prænotanda 1). En effet, " par le sacrement de confirmation, le lien des baptisés avec l'Église est rendu plus parfait, ils sont enrichis d'une force spéciale de l'Esprit Saint et obligés ainsi plus strictement à répandre et à défendre la foi par la parole et par l'action en vrais témoins du Christ "

(LG 11 ; cf. OCf prænotanda 2).

 

Source : Catéchisme de l'Eglise catholique - Site du Vatican


Les signes

Le ministre du sacrement de la Confirmation est l’Évêque. Il peut en déléguer la faculté à des prêtres. (CEC 1313)
La présence de l’évêque rend visible le lien entre le confirmand, la communauté et l’Église locale au sein de l’Église universelle.

On reçoit la confirmation par l’imposition des mains et l’onction avec le saint chrême.

L’imposition des mains est un geste solennel qui signifie le don de l’Esprit. Dans les Actes, les apôtres imposent les mains pour transmettre l’Esprit (Ac 8,17 ; 19,6).

L’onction du saint-chrême le saint chrême est une huile parfumée consacrée par l’évêque chaque année pendant la messe chrismale. Il est utilisé lors du baptême, de la confirmation et de l’ordination.
L’évêque trace une croix sur le front du confirmand avec cette huile sainte pour dire que l’Esprit Saint va pénétrer sa vie toute entière, corps, âme et esprit. Le parfum, c’est l’odeur qui reste, « la bonne odeur du Christ ! » (2 Cor 2, 15).


"Sois marqué de l’Esprit-Saint, le don de Dieu".