Alléluia !

Les alléluias qui retentissent à la veillée pascale s’enracinent dans l’histoire du peuple de Dieu qui se souvient de quel amour Dieu l’a aimé et soutenu.

Ce mot hébreu composé qui veut dire « Louez Yah » (Yahvé) est employé par les auteurs des différents psaumes pour inviter les fidèles à louer le Seigneur :

                              « Alléluia ! Louez, serviteurs du Seigneur, louez le nom du Seigneur »

La louange est manifestée par la communauté (Ps 147, 12) au cours d’une célébration souvent accompagnée d’instruments de musique (Ps 150). Ces psaumes de louange, le Hallel (Ps 113 à 117) les Juifs les chantaient et les chantent encore au cours du repas pascal. Jésus lui-même au soir du jeudi-saint les a dits avec ses disciples (Mt, 26,30 ; Mc 14, 26).

Les alléluias expriment la louange au Dieu Sauveur qui a soutenu le peuple fuyant l’esclavage en Égypte, lors de la traversée de la Mer rouge tout comme le passage du Jourdain sous la conduite de Josué (Ps 113,3). Le Ps 135 célèbre l’amour de Dieu ; la louange est attendue de tout être vivant et même de la création tout entière (Ps 97, 1 ; Ps 148).

 

Lors de la veillée pascale, après avoir évoqué les grandes étapes de l’histoire de l’Ancienne Alliance, l’Alléluia est chanté avec éclat avant la lecture de l’Évangile. C’est une acclamation qui dit la victoire de la vie sur la mort. Oui Christ est vraiment ressuscité. Alléluia !

Nous-mêmes nous avons été plongés, lors de notre baptême, dans la mort et la résurrection du Christ : il nous entraîne à sa suite à être des vivants.

Ces alléluias nous engagent à être ou à devenir ce que nous chantons, c’est à dire des êtres de louange par toute notre vie.  Chanter Alléluia certes mais aussi diffuser la joie venant du Christ ressuscité dans les rencontres comme dans les petits gestes de chaque jour.

Jour du Vivant, offert au souffle, Alléluia, Alléluia ! (bis)

Le feu soudain a pris créant mille sources :

Le monde rend grâce à Dieu.  Alléluia ! Alléluia !

    In Jour du Vivant I 34-92-8   T.: Sœur M.-P.- Faure  M.: E. Daniel


A chaque dimanche, un Alléluia !

Au cours des siècles passés, de nombreux compositeurs ont créé de la musique sacrée ou des chants liturgiques pour le temps pascal. Pour exprimer la louange à Dieu et la joie des fidèles, ils les ont ponctués d’alléluias.

A chaque dimanche du temps pascal, un Alléluia pour célébrer le jour du Seigneur ressuscité. Proposé par un membre de la Commission diocésaine de musique liturgique.