Les équipes liturgiques...suite


POUR MIEUX COMPRENDRE ...

 

La liturgie propose la foi

Il s’agit de passer de la liturgie comme expression de la foi (des personnes, des groupes…) à la proposition de la foi chrétienne par la liturgie. Par exemple, les célébrations ne seront pas d’abord un panel des différents groupes présents, mais une expérience neuve à vivre ensemble et à recevoir ensemble. Il y a là une chance de progresser dans l’unité. La liturgie sera véritablement initiatrice si la mise en œuvre des célébrations est soignée, sobre et cohérente.

 

La participation
Il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour que, dans toute célébration, les chrétiens puissent faire une réelle expérience de la prière commune. Cependant, participer n’est pas nécessairement faire quelque chose. Prier en silence, se tenir debout, faire le signe de la croix sont aussi des manières de participer qu’il nous faut redécouvrir.

 

 

Le rôle de chacun

Dans les célébrations liturgiques, chacun - ministre ou fidèle - en s’acquittant de sa fonction fera seulement et totalement ce qui lui revient en vertu de la nature de la chose et des normes liturgiques (1).

 

La constitution de l’équipe 

En tout état de cause, la constitution de (ou des) l’équipe liturgique se fera en lien avec l’équipe pastorale de l’ensemble paroissial ou de l’équipe pastorale de doyenné, dont il serait bon que l’un des membres soit attentif aux questions liturgiques.

 

La composition de l’équipe

 Elle doit répondre à deux types de représentation :

1° - celle des différentes catégories de fidèles qui composent l’ensemble paroissial (pratiquants de divers âges, de divers milieux, de divers services comme la catéchèse, les mouvements, les groupes de prière, etc.),

2°- celle des différentes compétences que réclame l’acte liturgique (musique, chant, animation, décoration, etc.). Tous ne peuvent pas être dans chaque équipe, mais il est difficile d’imaginer qu’une équipe puisse bien fonctionner sans, par exemple, quelqu’un qui soit un peu plus au courant du chant de l’assemblée et de son répertoire actuel ou possible.

 

Dans bien des cas, le prêtre ne pourra pas être présent à la réunion ou à chaque réunion. Quelqu’un de l’équipe devra être expressément chargé de lui transmettre en détail le contenu de la réunion et les propositions faites pour la célébration préparée. Cela va jusqu’à la transmission des réflexions exprimées à partir des textes bibliques, qui pourront être, de quelque manière, intégrées à l’homélie.

 

Collaborations

 Une équipe liturgique n’est pas un club privé, fermé. Ceci implique qu’elle soit prête à accueillir, occasionnellement, d’autres chrétiens qui le désirent ou qui sont invités spécialement par l’équipe pour préparer certains « dimanches exceptionnels » : messe de rentrée, messe des familles, des jeunes, dimanche des missions, des vocations, la journée des malades, etc…

Il va de soi que, dans ce cas, les membres permanents de l’équipe, plus habitués à traduire en actions liturgiques les réflexions des participants, se doivent d’être présents et de manifester beaucoup de souplesse vis-à-vis de ceux qui les rejoignent.

 

Le rôle de l’équipe liturgique

La mission de l’équipe liturgique est de préparer la célébration et de la mettre en oeuvre.

Son rôle ne se limite pas à prévoir les chants, à choisir des lecteurs et à rédiger des intentions de prière universelle, autant de tâches qu’elle peut aussi déléguer.

 

Les équipes liturgiques …On peut recommander …

|||  De travailler en harmonie avec le prêtre et les autres acteurs de la liturgie, de tenir compte du lieu de célébration et des habitudes locales ;

||| D’écouter ce que disent les membres de l’assemblée ;

||| De bien connaître le rituel pour mieux développer tel aspect ou tel geste de la célébration, cela favorisera la créativité ;

|||  De promouvoir une meilleure connaissance des textes bibliques et de leur contexte ;

||| De prévoir pour les intervenants des formations théoriques et pratiques, de même que des autoformations régulières ;

|||    De ne pas négliger la dimension spirituelle ;

|||    De prévoir des moments d’évaluation ;

 

|||    D’être en lien avec l’équipe pastorale.

Les célébrations ne sont pas des affaires privées qui dépendraient du bon vouloir de l’équipe liturgique, de l’organiste ou du prêtre. Elles sont des célébrations de l’Église « qui est le sacrementde l’unité »[1]. C’est pourquoi on sera attentif aux indications des rituels prévus, tout en demeurant ouvert à la créativité et en tenant compte de la réalité des assemblées.

 


[1] Constitution sur la liturgie - Sacrosanctum Concilium, n°28