5/ Des lieux pour la prière

Le lieu de la réserve eucharistique ou tabernacle

Tabernacle de la chapelle des Augustines à Pont L'Abbé
Tabernacle de la chapelle des Augustines à Pont L'Abbé

Il est placé « soit dans le sanctuaire, en dehors de l’autel de célébration, sous la forme et dans un endroit qui conviennent mieux, sans exclure l’ancien autel qui ne servirait plus à la célébration, soit encore dans un oratoire adapté à l’adoration et à la prière personnelle des fidèles », dans un lieu adjacent « bien visible des fidèles ». PGMR 315

 

En lien direct avec l’eucharistie célébrée à l’autel, il faut citer aussi le tabernacle où l’on porte le ciboire après la communion.

 

 

 

Il accueille les hosties consacrées, réservées pour les malades et les absents. Il est signalé par une lampe de sanctuaire à lumière rouge, alimentée avec de l'huile ou de la cire dans le temps ou électrique de nos jours ; elle brille en permanence pour indiquer et honorer la  présence du Christ.

 

 

C’est devant le tabernacle que se fait aussi l’adoration du Saint Sacrement qui peut revêtir diverses modalités :

 

- la simple visite au Saint Sacrement présent dans le tabernacle est une rencontre de courte durée avec le Christ, inspirée par la foi en sa présence, et caractérisée par la prière silencieuse ;

 

- l’adoration du Saint Sacrement exposé selon les normes liturgiques, dans l’ostensoir ou la pyxide[1], pour une durée brève ou prolongée ;

 

- l’adoration désignée sous le nom d’adoration perpétuelle ainsi que celle des « quarante heures », qui mobilisent une communauté religieuse ou encore une communauté paroissiale …

 

                d’après le « Directoire sur la piété populaire et la liturgie » n°165 p 137, Ed Bayard, Fleurus-Mame, Le Cerf 2003

 



[1] Boîte cylindrique d’origine médiévale coiffée d’un couvercle cônique articulé et destinée à conserver les hosties consacrées.

 

 

 


 

Adorons le Corps du Christ, livré pour les pécheurs, Approchons-nous de la source qui jaillit du coeur transpercé (DEV 54)

 

 

 

Les espaces de dévotion

Chapelle Notre-Dame de Rocamadour à Camaret-sur-Mer
Chapelle Notre-Dame de Rocamadour à Camaret-sur-Mer

 Dans beaucoup d’églises, les fidèles viennent prier individuellement en cours de journée. Ils aiment alors s’installer soit dans la nef, soit devant un autel principal ou secondaire, soit devant le Tabernacle ou devant une statue de saint. Ce peut être devant une statue de la Vierge, de sainte Anne, d’un saint breton…Votives ou cierges continuent de brûler après leur départ

 

C’est un espace de dévotion populaire à respecter, à organiser. Un cahier peut être mis à disposition pour inscrire des intentions de prière (demande ou action de grâces).

 

 

CONSEILS PRATIQUES

La lampe du tabernacle est-elle branchée ? Le tabernacle est-il sécurisé pour éviter vols et profanations ? La clef est-elle en lieu sûr ? Dans les espaces de dévotion, y a-t-il une personne qui a le souci de « ranger » et renouveler les fleurs, les images et les votives apportées par les personnes qui prient ?

 

 

 


 

Sous ton voile de tendresse, nous nous réfugions (VP56-48)

 

 

 

 

Téléchargez cette page en pdf en cliquant ci-dessous :

Télécharger
Les espaces liturgiques : des lieux pour la prière
5 Espaces liturgiques - Dans les églises
Document Adobe Acrobat 329.0 KB