1/ Les lieux de transition et d'accueil

Enclos paroissial de Guimillau
Enclos paroissial de Guimillau

Les églises bretonnes sont presque toujours situées dans un enclos entouré d’un muret d’enceinte.

 

 Le placître, espace herbeux et le parvis qui est la place située devant la grande porte de l’église, se trouvent à l’intérieur de l’enclos. En les traversant, on laisse derrière soi l’espace profane du quotidien pour aller vers un lieu sacré.

 

C’est sur le parvis que commence la veillée pascale : Le feu brûle dans un silence parsemé seulement du crépitement des flammes : pas un chant, pas une parole pour troubler le silence et empêcher d'entrer pleinement dans le mystère de la nuit sainte. Quand le feu s’affaisse, le diacre y prend des braises pour préparer l’encensoir, puis y allume le cierge pascal et à sa suite, comme dans le récit de l'Exode, les fidèles entrent dans l'église ; bientôt la lumière tremblotante des cierges va irradier les ténèbres : « Ô nuit qui nous rend la lumière, Ô nuit qui vit dans sa gloire le Christ Seigneur! »

La Martyre, église Saint Salomon
La Martyre, église Saint Salomon

 Le porche est une construction couverte, en avant d'une porte d’entrée.

On y trouve souvent des statues représentant des apôtres, pieds nus, reconnaissables à l'instrument de leur martyre. Ils tiennent un phylactère (Banderoles à extrémités enroulées) portant une phrase, un article du Credo.

Disciples au cours de la vie publique de Jésus qui les a appelés, Mt 10, 2-4, les Douze marchent à sa suite et s’attachent sans réserve à sa personne ; ils iront jusqu'à la mort et au don de leur vie par amour. Ils deviennent Apôtres, envoyés, chargés d’annoncer la Résurrection du Christ jusqu’aux extrémités de la terre Ac 1, 8 .C’est sur eux qu’est fondée l’Église Ac 2, 36-41.

Dans d'autres lieux, à Rumengol par exemple, c’est l’Adoration des Mages et l’Annonciation qui sont représentées.

Le porche est souvent un lieu d'information : Il est bon de veiller donc à la  propreté des supports, à la sélection des informations (heures des offices et des ouvertures), à la clarté de la présentation des affichages, à leur renouvellement et à leur actualisation.

Pour les funérailles : Le prêtre, le diacre ou le guide viennent accueillir sur le seuil la famille du défunt ; ils se recueillent devant son corps, font le signe de la croix sur le cercueil ou disent une prière. A la fin de la célébration, ils accompagnent le cercueil jusqu’au porche.

Eglise Saint Sauveur de Brest
Eglise Saint Sauveur de Brest

La porte simple en plein cintre ou portes jumelles séparées par un trumeau (pilier central) peut avoir des moulures ou une décoration figurée.

*Ouvragée ou simple, elle symbolise tous les passages que chacun est amené à faire tout au long de l'existence

*Dans un bâtiment sacré, la porte taillée signifie qu'il y a une ouverture, un passage, une brèche vers le monde spirituel, sur le mystère, sur la révélation de Dieu.

*Dans l'expérience religieuse, chercher la relation avec Dieu exige un passage, un acte d'adhésion qui est signifié par le fait de franchir le seuil, le fait de passer la porte. Nous quittons le monde habituel pour accéder au monde de Dieu.

Enfin c'est l'image de Dieu qui invite tout humain. Dieu est accueil. Dieu ouvre toujours des portes qui mènent à lui. La demeure de Dieu est ouverte à tous.

                        « Je suis la porte. Qui entrera par moi… » Jn 10, 9
                        « Voici, je me tiens à la porte et je frappe... » Ap 3,20
                        «  Luttez pour entrer par la porte étroite ... » Lc 13, 24

Lors des rites de l'initiation, la célébration d'entrée en catéchuménat a lieu à la porte de l’église. Après avoir frappé à la porte, les catéchumènes sont accueillis par le célébrant.

Lors du sacrement du mariage le prêtre ou le diacre accueille les fiancés à la porte et leur souhaite la bienvenue pour bien montrer que l'Église prend part à leur joie.

Narthex de la cathédrale d'Autun (71)
Narthex de la cathédrale d'Autun (71)

Le narthex est situé entre la porte et la nef.

 

Il marque l'entrée dans la maison de Dieu. Contrairement au porche, il est généralement ouvert sur la nef mais clos sur l’extérieur par des portes. Dans les débuts de l'Église, il abritait les catéchumènes, les pèlerins et les pénitents.

 

Aujourd'hui, il sert aussi de lieu d'accueil.

 

CONSEILS PRATIQUES

 La porte de l’église s'ouvre-t-elle bien ? Le sas est-il éclairé, salubre, propre, sans odeur ? Les pièges éventuels sont-ils signalés (marche…) ? L'accès des personnes handicapées est-il facilité ?

Respecter la porte : ne pas y apposer d'affichage...

 


 

Dieu nous accueille en sa maison…

                       Jour d’allégresse et jour de joie, Alleluia ! (A174)


Téléchargez cette page en pdf en cliquant ci-dessous :

Télécharger
Les espaces liturgiques : les lieux de transition et d'accueil
1 Espaces liturgiques - Dans les églises
Document Adobe Acrobat 439.3 KB