Le service de pastorale liturgique et sacramentelle dans le diocèse


 

†Points d’appui fondamentaux

 

Avec la constitution sur la liturgie, le concile Vatican II invitait à retrouver ou à enrichir l’expression de la foi chrétienne, au contact des sources les plus nourrissantes de sa tradition. En même temps, il invitait les chrétiens à une plus large compréhension des réalités signifiées et opérées par les sacrements, ainsi qu’à « une participation pleine, active et communautaire » aux célébrations de l’Eglise  (Constitution sur la liturgie 21)

 

La Constitution sur la liturgie après avoir prévu l’institution des commissions liturgiques nationales indique : « Dans la même ligne, il y aura une commission de liturgie dans chaque diocèse pour promouvoir l’action liturgique sous la direction de l’évêque. Il pourra parfois être opportun que plusieurs diocèses établissent une seule commission qui fasse progresser la cause liturgique par un travail en commun. » (N°45)

« Outre la commission de liturgie, on établira aussi dans chaque diocèse, autant que possible, des commissions de musique sacrée et d’art sacré. Il est nécessaire que ces trois commissions travaillent en associant leurs forces ; il sera même indiqué assez souvent de les regrouper en une seule commission. » (N°46)

 

†Les axes directeurs de la PLS

 

Les axes directeurs du service de Pastorale Liturgique et Sacramentelle sont multiples :

 

-          Le développement d’un art de célébrer est l’une des actions privilégiées à mener en pastorale liturgique et sacramentelle, dont l’enjeu est « la participation consciente, active et fructueuse des fidèles ».

 

-          La cohérence dans la pastorale liturgique et sacramentelle qui vise à éviter de trop grandes différences d’approche selon les lieux ou selon les sacrements est un enjeu majeur.

 

-          La formation est en pastorale liturgique et sacramentelle une priorité : formation à l’intelligence de la liturgie, à la manière de célébrer, au discernement dans les mises en œuvre, à l’accompagnement de ceux qui se préparent à recevoir les sacrements.

 

-          Une responsabilité à partager sous la forme d’un partenariat concret avec toutes les instances concernées : services diocésains et instances pastorales.

 

†Les responsabilités

 

Le service de Pastorale Liturgique et Sacramentelle relève de la responsabilité de l’évêque de Quimper et Léon qui en est président de droit.

Pour constituer, organiser et animer ce service de l’ensemble de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle, l’évêque nomme un délégué diocésain.

 

†Les trois départements d’actions du service de PLS

 

1- La Liturgie et les Sacrements

Une priorité se situe dans la préoccupation missionnaire (baptême, mariage, eucharistie, funérailles…)

 

2- La Musique Liturgique

 

3- L’Art Sacré (Ce département est sous la responsabilité de l’évêque qui nomme un délégué diocésain chargé de l’art sacré)